André Dubois

Author Archives: André Dubois

Comment développer un tir réflexe : la méthode

Que ceux qui ne sont jamais fait surprendre par un lapin sortant d’un fourré ou un oiseau s’envolant à côté de vous lèvent le doigt.

C’est bien ce que je pensais. C’est la nature même de la chasse. Vous ne savez pas d’où va venir le gibier, ni à quel moment, ni quelle trajectoire il va suivre.

Vous entendez un battement d’ailes, vous voyez cet oiseau qui s’élève. Votre position n’est pas idéale par rapport au gibier, et le voilà qui file déjà. Vous épaulez, vous tirez…mais pas un seul plomb ne touche la cible.

Vous pensez que vous n’avez pas eu le temps. Vous avez juste eu le temps de monter le fusil, mais assez de temps pour bien ajuster votre tir. Le temps de vérifier l’avance, c’était déjà trop tard.

C’est ainsi, on ne touche pas à chaque fois.

Eh bien, je vais me permettre d’être brutalement franc. Vous avez cumulé les fautes techniques, et en effet, votre chance de réussite était proche de zéro.

Ce que vous devez apprendre, c’est à développer un tir réflexe. Surtout si vous chassez beaucoup au bois, ou des cibles rapides et difficiles comme les pigeons ou les grives, avec des fenêtres de tir aussi réduites. Voir la suite…

Œil directeur : le guide complet du chasseur pour trouver et gérer son œil dominant

vérifier la pente de son fusil de chasseVoir le gibier s’enfuir alors que vous étiez certain d’être dedans… assez rageant, n’est-ce pas ?

Vous aviez bien anticipé la trajectoire de l’animal. La distance était raisonnable. Vous avez épaulé votre fusil en souplesse, et l’avance était la bonne.

Et pourtant, ce lièvre s’est éloigné en bondissant, ou ce perdreau a filé à tire-d’aile.

Encore raté.

Votre fusil vous semble conforme, et votre technique est sûre. Alors pourquoi avez-vous raté ce tir ? Et pourquoi avez-vous si souvent ce sentiment d’avoir manqué des cibles faciles ?

Eh bien, je vais vous aider.

Je vais être 100% transparent avec vous. Il est possible que vous ayez un souci avec votre œil directeur.

Les chasseurs ne le testent quasiment pas. Pourtant, connaitre votre oeil maitre est aussi important que de savoir si un tennisman ou un golfeur est gaucher est droitier.

Le tir de chasse est un art qui repose entièrement sur votre vision. Impossible de toucher ce que vous ne voyez pas correctement, n’est-ce pas ?

Il y a des chasseurs qui tirent mal pendant une vie entière simplement parce qu’ils ignorent quel est leur œil directeur. Une vie de chasse, de frustration. Une réputation de mauvais tireur. Des milliers d’euros dépensés en modification de fusil, en cartouches…

Pour un tout petit problème qu’ils auraient pu régler facilement en prenant quelques minutes. Voir la suite…