Chasse en hiver – 8 conseils pour s’équiper

Voilà l’hiver, ses températures extrêmes, et puis le vent, le froid, la pluie, la neige.

Des conditions difficiles pour la chasse, qui demandent de biens’équiper. Chasser implique de marcher, et de parfois rester immobile : on doit donc trouver un bon compromis entre chaleur, isolation, et respirabilité.

La façon dont vous allez vous préparer est essentielle par temps de grand froid : si vous êtes couvert de gelures et rigide comme une pierre, vous n’attraperez pas grand-chose d’autre qu’un bon virus.

L’idée, c’est donc de trouver une tenue technique idéale qui maintiendra votre corps au chaud, vous permettra de vous camoufler, et de miser sur les bons accessoires pour apporter des sources de chaleur supplémentaires.

N’oubliez pas non plus la réglementation française concernant la chasse par temps de neige, dont nous parlerons en fin d’article.Voici 8 conseils précieux pour chasser par grand froid.

1.   Multiplier les couches sans en faire trop

C’est une règle essentielle par temps de froid : vous devez vous protéger des éléments en multipliant les couches de vêtements. Mais attention : trop vous couvrir vous sera nuisible.

Vous devez avoir suffisamment chaud en marchant, sans que votre température ne soit trop élevée, pour éviter de transpirer. Le mieux est d’avoir une tenue modulable, pour être moins couvert quand vous marchez, et suffisamment couvert quand vous êtes à l’arrêt, et donc plus sensible au froid. Achetez des sous couches, légères et peu coûteuses (Type sous vêtements de ski à Decathlon).

Vous pourrez les glisser sous vos vêtements chauds. Et vous pourrez ainsi concentrer votre budget sur une tenue chaude qui vous servira aussi en période automnale.

Des sous-couches du type veste polaire peuvent être bien utiles pour ajouter une couche isolante à votre tenue.

On parle souvent de la règle des trois couches par temps de froid qu’il ne faudrait pas dépasser.

La première couche est votre base, c’est votre première source de chaleur, et celle qui vous coûtera sans doute le plus cher. Elle est en contact avec votre corps, et doit lui permettre à la fois de respirer et de conserver la chaleur. Elle peut être en synthétique ou en laine.

La seconde couche apporte uniquement de la chaleur,tout en conservant une certaine respirabilité.

La troisième couche, la plus technique, vous protège des éléments, et ici votre choix de manteau dépendra des conditions climatiques avec lesquelles vous chassez : protection contre le vent, la pluie ou la neige.

2.   Ne pas lésiner sur les extras

Quand vous chassez en hiver, vous devez parfois rester à votre poste par temps de froid, et vous êtes plus exposé aux conditions climatiques.

Votre principale arme, ici, ce sont les extras qui vous permettront de gagner en chaleur et en confort. Il existe de nombreux accessoires qui dépendent du confort que vous cherchez et de vos points faibles : bouillottes pour les mains, chauffe-nuque, et bien sûr les classiques bonnets et gants.

Ce type d’accessoires vous permettra d’éviter les gelures et d’être mieux protégé.

Ces sources de chaleurs additionnelles peuvent se placer un peu partout, certaines sont même conçues pour les personnes souffrant de problème de dos.

Selon l’endroit où vous placez votre bouillotte,vous pouvez réchauffer tout votre corps. Et c’est plus simple que d’ajouter encore d’autres couches de vêtements.

Le thermos est un autre extra utile :mettez-y une bonne soupe chaude, quelque chose qui vous tiendra le ventre et vous permettra de mieux lutter contre les températures extrêmes.

Le siège est aussi un élément non-négligeable par temps de froid, et vous pouvez y ajouter un coussin qui conservera votre fessier au chaud, et qui peut aussi être directement placé au sol.

3.   Vos sous-vêtements techniques, le basique essentiel

Les sous-vêtements techniques seront vos alliés pour chasser en hiver. Ils constituent la première couche dont on parlait au début de cet article, qui isole et maintient la chaleur.

Ils se placent en-dessous de votre tenue de chasse technique. Les sous-vêtements en laine mérinos restent le nec plus ultra, et la laine de façon générale a de bonnes propriétés isolantes et une bonne respirabilité.

Elle est aussi idéale en été.

Vous conservez votre liberté de mouvement tout en gagnant en chaleur.N’hésitez pas à investir dans les sous-vêtements techniques, car vous les utiliserez souvent, et en toute saison.

4.  Manteau et pantalon : votre arme contre les éléments

Vous avez sans doute déjà des vêtements de chasse techniques : vous pouvez toujours les utiliser en multipliant les couches, ou acquérir une tenue spécialement dédiée à la chasse par temps froid.

La veste peut être longue ou de taille standard.

Hiver ou non, il est essentiel d’acquérir un produit de qualité qui tiendra sur le long terme, et qui vous protègera efficacement contre le froid,le vent, la neige. Elle doit être coupe-vent, imperméable, respirante, tout en permettant de conserver la chaleur.

Pour le pantalon, il en va de même :préférez y mettre le prix pour avoir un produit technique et durable.

Il doit aussi être isolant, mais ce sont surtout les détails techniques qui feront la différence, des bretelles détachables aux poches.

La veste et le pantalon sont les deux couches qui vous permettent de vous protéger des éléments.

5.   Gardez vos pieds au chaud

Les bottes sont un basique de votre équipement.

En hiver, elles sont en contact direct avec le sol froid, la neige,l’humidité. Votre choix de bottes dépend du biotope dans lequel vous vous trouvez.

Les bottes en PVC sont plus légères, quand les bottes en caoutchouc s’adaptent parfaitement à la chasse en plaine. Pour les temps froids, on préfère les bottes fourrées ou doublées en néoprène, qui conserveront efficacement la chaleur.

Qui dit bottes, dit chaussettes : on sait que le froid passe par les extrémités de notre corps, et vos pieds doivent être à l’abri.

Optez pour des chaussettes thermales sans hésiter, afin d’isoler vos pieds et d’éviter les déperditions de chaleur.

Si vous voulez vraiment être isolé du froid, une autre astuce consiste à acquérir des guêtres isolantes.Cela vous permettra d’enfiler vos bottes habituelles et d’y fixer une protection supplémentaire. 

6.   Des mains protégées mais qui peuvent tirer

On parle d’extrémité, parlons des mains !

Les gants sont aussi une pièce fondamentale. Ils doivent protéger vos extrémités, mais être suffisamment fins pour vous permettre de tirer. Ils peuvent quand même vous gêner, et il est parfois difficile de trouver un équilibre entre chaleur et maniabilité.

La solution ? Vous pouvez combiner des gants légers ou des mitaines à des bouillottes qui vous permettront de vous réchauffer les mains, ou à un protège-mains fixé à votre ceinture où vous pourrez les glisser de temps à autre.

Il est aussi bon que les gants soient renforcés pour pouvoir tenir fermement le fusil.

7.   Ne pas négliger visage et cou

Enfin, ne négligez pas la protection de votre visage, de votre cou, de votre nuque. La cagoule peut être un bon allié, pour se camoufler, et pour protéger son visage des gelures.

Elle est pratique car vous pouvez la baisser pour protéger votre cou et conserver la chaleur.

Associez-là à un bonnet en polaire bien chaud, ou à un bonnet d’hiver du type chapka, avec renforcement ou doublure. Veillez surtout à ce que vos oreilles et votre cou soient protégés.

8.  Et surtout, connaître la réglementation française par temps de neige

Vous êtes maintenant paré pour les températures extrêmes. Mais pour chasser en hiver, votre meilleur équipement sera d’abord la connaissance de la réglementation !

En effet, en hiver, la chasse en temps de neige est interdite par principe car les espèces sont plus vulnérables, mais ce n’est pas toujours le cas. Il existe aussi des périodes de grand froid où la chasse de certains oiseaux est suspendue, sans que cela n’ait de lien avec l’enneigement.

Tout dépend des décisions du préfet, et de la définition de ce qu’est un « temps de neige ».

On dit en général que c’est le moment où l’ensemble des terres d’un département sont recouvertes de neige de façon continue, mais d’autres prennent seulement en compte la vulnérabilité du gibier.

Avant de partir chasser par temps hivernal,vous devez donc prendre connaissance de ces réglementations, car une pratique non autorisée peut se traduire par une amende forfaitaire.

Les espèces chassables en temps de neige dépendront des décisions du préfet : il peut par exemple interdire la chasse mais autoriser la chasse au gibier d’eau sur les lacs et étangs. Il en va de même pour les espèces soumises à un plan de chasse comme le sanglier ou le pigeon ramier.

On voit encore des cas où le préfet autorise par temps de neige la chasse à courre et la vénerie. C’est donc à vous de vous renseigner auprès de votre préfecture.

Vous voilà en accord avec la réglementation et bel et bien prêt à affronter les températures hivernales. La chasse n’a pas de saison, et les conditions extrêmes ne seront pas un obstacle si vous êtes suffisamment équipé pour y faire face. N’oubliez pas de remplir votre thermos avec une soupe bien chaude,et bonne chasse !

Gratuit: téléchargez votre guide fusil de chasse

"Comment valider la conformité de votre fusil, et mieux tirer"

La méthode rapide, simple, et efficace qui vous permettra de valider la conformité de votre fusil et de toucher plus de gibier.

Pour recevoir votre guide gratuit, mettez votre email ici et cliquez sur le bouton vert:

Partagez