Comment choisir un fusil de chasse : le guide complet

Comment choisir un fusil de chasse?Vous voulez acheter un nouveau fusil de chasse, et vous hésitez entre tous les modèles disponibles ?

Il suffit de se rendre dans une armurerie, pour se rendre compte qu’il y a autant de modèles de fusils disponibles que d’arbres dans la forêt.

Ami chasseur, voici de l’aide.

Dans cet article, je vais vous montrer comment choisir votre fusil de chasse. Puisque vous allez sortir quelques centaines, voire quelques milliers d’euros de votre poche, autant être certain de faire le bon choix, pas vrai ?

La première question que vous devez vous poser lorsque vous achetez un nouveau fusil, c’est l’utilisation que vous voulez en faire.

Est-ce que vous cherchez un fusil pour la hutte ? Pour pourchasser dans les bois, la plaine ? Allez-vous avoir une utilisation unique, pour un type de gibier, un seul type de chasse ? Ou cherchez-vous quelque chose de polyvalent ?

Connaître votre chasse, cette déjà faire un bon bout de chemin dans le choix de votre matériel.

Maintenant, plongeons dans les caractéristiques des armes de chasse à canon lisse.

Choisir le calibre de son futur fusil de chasse

Calibre 10 : ce calibre extrêmement puissant n’est quasiment plus utilisé. Toutefois, notons que Browning propose encore un semi-automatique chambré en 10/89.

Ce fusil d’une puissance extrême est surtout réservé à la chasse à la hutte, pour tirer le gibier d’eau à longue distance.

Le problème ? Les munitions sont extrêmement chères. Plus de 25 € la boîte de 10 chez Gamebore, et et plus de 100 € la de 25 chez Federal. Et lors de mes recherches, j’ai remarqué que ce calibre était souvent en rupture.

La puissance la portée sont au rendez-vous. En revanche, j’espère que vous pourrez parfaitement votre fusil, sinon gare aux hématomes.

N’achetez pas un calibre 10.

Honnêtement, ce calibre n’apporte pas grand-chose de plus par rapport à des cartouches 12 magnums. Que vous pouvez utiliser sur un fusil de type « canardouze » (exemple chez Verney-Carron) pour la chasse au gibier d’eau. Si vous aimez les bazookas.

La spécificité: pouvoir tirer un ou deux coups à la fois, ce qui ne laisse quasiment aucune chance aux canards. Même à 60 m.

Calibre 12 : c’est le calibre le plus répandu, et celui que je recommande. La variété des munitions est impressionnante.

Depuis les nuages de petits plombs, et jusqu’au « buckshot » pour le gros gibiers. Sans même parler du slug, pour la chasse au sanglier. Du lapin à la grille, du lièvre au chevreuil, en passant par le faisan et le canard, dans les bois, en plaine, à la hutte, au stand de ball-trap, vous pourrez tout faire.

Les cartouches sont disponibles à bon prix, dans tous les magasins de chasse de France et de Navarre.

En tirant du 12/76, vous aurez assez de puissance de feu sur le gibier d’eau.

En tirant des charges plus légères vous serez à l’aise au bois. Et avec les cartouches de 32 ou 36 g, en plaine, tout le petit gibier à poils ou à plumes sera à votre portée.

Cette polyvalence totale est un atout : si votre budget est limité, prenez un 12 et vous pourrez tout faire. J’y reviens plus bas dans l’article.

Calibre 16 : je vais passer très vite sur ce calibre, pourtant intéressant. Il offre une jolie puissance de feu, tout en permettant à l’arme d’être bien plus légère qu’avec un calibre 12. Le souci : la rareté des fusils disponibles. C’est pour cette raison que je ne le recommande pas.

Calibre 20 : le calibre 20 est assez populaire parmi les chasseurs. En effet, il permet d’avoir un fusil très léger, ce qui est un avantage pour les longues journées de marche. Toutefois les munitions sont plus chères, généralement, qu’en calibre 12.

Un fusil un peu snob ? Je vais me permettre une petite critique sur certains chasseurs, persuadés d’être de meilleurs tireurs, respectant plus le gibier qu’avec un calibre 12. Des sortes de « gentleman chasseurs », en face des « gros bourrins aux calibre 12 ». Une élite. Je ne partage pas cet avis. Prenez un lièvre : pour le stopper, il faut casser cet animal costaud. Pas de problème avec 12. Avec un 20, le risque de blesser et de faire souffrir l’animal pendant des jours est réel. Pas très « gentleman ».

Il y a un cas où vous devez absolument considérer l’achat d’un calibre 20 : les chasseurs de petit gabarit, les jeunes, etc. : un semi-automatique avec emprunt de gaz, chambré en calibre 20, est probablement l’arme avec le meilleur rapport douceur / efficacité. Tout en offrant des performances balistiques intéressantes. Ce modèle Franchi est tout à fait intéressant dans ce registre.

Calibre 28 : tout comme le calibre 16, ces fusils sont plutôt rares. Léger, maniable, avec une portée relativement faible, ils sont surtout adaptés aux tirs réflexes, dans les bois.

Calibre 410 : c’est le calibre de fusil de chasse sur lequel on fait le plus d’erreurs. Puisqu’il est économique, très léger, sans recul, c’est le calibre que l’on a tendance offrir aux petits jeunes qui débute.

Grosse erreur : le tir au calibre 410 est extrêmement difficile à maitriser, il est réservé aux experts.

En effet les cartouches ressemblent presque à des petits stylos : assez longues, et très peu larges. C’est aussi la caractéristique de la gerbe du 410. Faible diamètre, grande longueur de gerbe. Il est donc difficile de toucher un gibier en mouvement avec ce calibre.

Si vous voulez dégoutter un jeune chasseur, offrez-lui un 410.

Quelle est la meilleure longueur de canon pour un fusil de chasse

Tout d’abord, précisons que la longueur du canon influe sur la vitesse des plombs et la portée du tir.

OK, mais à la marge.

Entre un canon de 70 cm et un canon de 74 cm, la différence n’est pas non plus ultra spectaculaire en termes de vélocité et de portée. A moins d’être un champion de ball-trap, ce n’est pas un critère déterminant.

Ce qui joue sur la portée de votre tir, ce sont surtout les chokes, et la puissance des cartouches. Donc si la portée est importante pour vous, achetez des chokes interchangeables de qualité. Vous pourrez adapter votre arme, par exemple pour le gibier d’eau, puis ensuite, le bois.

Toutefois, la longueur du canon joue sur un autre paramètre : le swing. La capacité à épauler et effectuer une rotation du bassin avec votre fusil.

Un long canon permet de faire un swing mieux contrôlé, plus doux, avec plus d’inertie. Un canon court permet d’épauler et de swinger plus rapidement, avec moins de contrôle.

C’est un principe physique basique.

Là encore, c’est un choix personnel. Certains aiment faire gicler le fusil, d’autres préfèrent un mouvement lent et contrôlé. (On tire mieux avec un fusil un peu lourd, demandez à tous les tireurs de parcours de chasse de haut niveau).

Si vous aimez avoir un long canon, sans vouloir porter un fusil trop lourd, alors un semi-automatique pourra être un bon choix. D’autant plus qu’aujourd’hui, on peut acheter des jeux de canon de longueurs différentes. Ce qui vous permettra de vous adapter à plusieurs types de chasse.

Pour les fanatiques des fusils superposés, la polyvalence est la clé. Je pense qu’un canon de 70 cm représente un excellent compromis, à l’aise sur de nombreux terrains, surtout si vous utilisez des chokes de qualité : plus ouverts sur les terrains à courte portée (chasse au bois), plus fermés là où la portée compte (plaine, marais).

Choisir un superposé, un juxtaposé, ou un semi-automatique ?

Acheter un fusil juxtaposé :

Selon moi, ce sont les fusils les plus élégants avec un équilibre des lignes particulièrement léger. Par exemple, quoi de plus beau qu’un Darne ?

Toutefois, je ne les recommande pas, et voici pourquoi.

Vous savez, pour toucher du gibier, vous devez maîtriser les techniques de tir. Et une des bases de la technique de tir est : votre vision.

Il est absolument fondamental d’avoir une vision claire, nette, et distincte de votre cible si vous voulez toucher.

Et le problème, c’est que les juxtaposés présentent les canons qui obstruent le plus votre champ de vision. Vous allez avoir de grosses barres noires de part et d’autre de votre œil, surtout sur les gibiers traversards.

Un fusil superposé obstrue beaucoup moins le champ de vision.

Autre problème : la position de la main avant. Les petites longuesses des fusils superposés n’offrent pas un contrôle parfait.

En revanche, la longuesse d’un fusil superposé ou d’un fusil semi-automatique permet de bien positionner sa main avant, d’avoir un maximum de grip et de bien contrôler son épaulé, et son swing.

Dernier problème : une moins bonne isolation thermique. C’est vrai, à la chasse, on ne tire pas beaucoup. Mais imaginez que vous alliez faire un tour sur un stand ball-trap, ou que le gibier soit présent en grande quantité. Vous vous allez avoir très vite la main avant qui chauffe.

Le fusil juxtaposé a cependant pour lui un poids contenu…

…mais le semi-automatique également.

Acheter un fusil superposé :

Ces armes sont extrêmement populaires, et je les recommande vivement. La superposition des canons dégage au maximum le champ de vision.

La double canonnerie vous permet de monter de chokes différents afin d’être performants sur un gibier rentrant ou fuyant (un juxtaposé permet cela également).

chokes pour fusil de chasse

Autre avantage : la sécurité. Un fusil superposé ou juxtaposé que l’on a ouvert et duquel on a enlevé les cartouches présente une sécurité maximale.

Un superposé calibre 12 avec des canons de 70 ou 72 cm est un choix que vous devez donc considérer.

Acheter un fusil semi-automatique

Qu’ils fonctionnent par emprunt des gaz ou avec un système inertiel, ces fusils rencontrent un vrai succès.

Légers, fiables, embarquant trois cartouches au lieu de deux, les semis-auto sont en plus très économiques.

Achetez un canon de 66 cm pour le bois, un de 70 cm pour la plaine, et un 76 cm pour le gibier d’eau est une alternative tout à fait faisable. Sans se ruiner.

Leurs défauts sont peu nombreux, mais celui-ci m’embête : il faut se baisser pour ramasser les douilles, hélas trop de chasseurs ne se fatiguent pas à le faire.

Avec un superposé, ou un juxtaposés, les éjecteurs envoient simplement les douilles dans votre main. Et vous n’avez plus qu’à les glisser dans votre poche, et hop, à la poubelle.

La sécurité est également d’un niveau plus faible que sur un superposé. Attention, les fusils semi-automatiques sont aujourd’hui très fiables. Mais on n’a pas la même vision de la cartouche logée dans la chambre qu’avec un fusil cassé. C’est donc un tout petit peu moins sécurisé.

Les mires intermédiaires, et autres gadgets lumineux à placer sur les canons

On a vu apparaître ces dernières années des tas de petits accessoires fluorescents au bout des canons, ou au milieu. Soi-disant pour vous aider à mieux tirer.

Je déteste ces accessoires, car le plus souvent c’est l’inverse qui se produit. Ils vous incitent à commettre une grosse erreur de tir.

Pour réussir un bon tir de chasse, il est important que vous ayez les deux yeux ouverts, fixés sur votre cible.

Si à un seul moment votre regard qui votre cible, pour aller sur le canon afin de « mesurer l’avance », votre cerveau ne sait plus ce qu’il doit viser, votre swing s’arrête. Et vous tirez derrière.

Le problème des accessoires fluorescents, c’est justement ils attirent l’œil et vous font quitter la cible des yeux.

Plutôt que d’en rajouter, je vous conseille plutôt de vous entraîner à bien épauler. Afin que votre regard rase la bande du canon à chaque fois.

Un bon épaulé est 10 fois plus important que ces petits accessoires de pacotille qui ne font que vous distraire.

Quand j’ai débuté au ball-trap, mon fusil avait simplement un petit point blanc au bout canon. Je pensais que mes faibles scores étaient dus à l’absence de mires intermédiaires.

J’ai donc fait monter un point rouge intermédiaire par mon armurier. Évidemment, cela n’a eu aucune influence sur le tir. En revanche, mes résultats ont progressé quand j’ai compris que le problème venait du placement de mes yeux et de mon épaulé.

Quelle matière pour la crosse: bois ou plastique

Au-delà des considérations esthétiques, qui sont forcément subjectives, le plastique un avantage : solidité, légèreté, imputrescibilité.

Je suis comme vous : je suis admiratif quand je vois la ronce de noyer, des crosses vernies qui brillent, des bois précieux. C’est un peu comme rouler avec une Aston-Martin. La voiture est magnifique, mais vous savez très bien que dans six mois, même si vous faites attention, il y aura des petites rayures. Il est malheureux d’abimer un si bel objet.

La chasse, c’est rustique. C’est pour cela que j’apprécie les crosses plastiques.

Elles ont cependant un désavantage : le plastique ne se travaille pas comme le bois. Si vous avez besoin de faire de la mise en conformité, c’est compliqué. Un changement de crosse de type Ergosign peut s’avérer nécessaire en cas de modifications extrêmes, avec un énorme surcout.

Conformité de la crosse, longueur et pente

Comme je l’explique dans la formation gratuite que vous pouvez télécharger, la longueur de crosse n’est pas un paramètre extrêmement important.

Une crosse trop longue ou trop courte d’un centimètre n’aura que peu d’influence sur votre tir. D’ailleurs, il vaut mieux favoriser une crosse un peu trop courte. Tout simplement pour favoriser l’épaulé et les tirs réflexes.

Cependant, la pente est fondamentale. Vous devez être certain qu’une fois que votre fusil et bien épauler, votre regard rase la bande du fusil. Sinon vous serez toujours soit trop haut, soit trop bas.

Je vous recommande fortement de télécharger cette formation gratuite, et de bien l’appliquer. Tout est détaillé pour vous assurer que la pente est correcte, avec une méthode complète.

Autre paramètre important dans le choix de la crosse, le diamètre de la poignée. Si vous avez des doigts courts, une poignée trop large sera un vrai handicap, car vous aurez du mal à bien positionner votre index sur la détente.

De même, une crosse trop fine (et c’est souvent le cas avec les semi-automatiques) pourra être un problème si vous avez de longues mains.

Quel est le meilleur fusil de chasse ?

Je pense que l’arme idéale existe. En tout cas, si votre budget limité, et si vous êtes limité à une seule arme, voici ce que je vous recommande.

Vous avez besoin de polyvalence. Le fusil qui fait tout est un semi-automatique, par emprunt de gaz, canon de 70 cm, chambré en 12/76.

C’est un fusil léger, que vous pourrez porter pendant de longues journées de chasse.

Le mécanisme par emprunt gaz limite le recul.

Le canon de 70 cm, combiné au faible poids de l’arme le rend suffisamment maniable pour chasser au bois.

Avec un choke adapté, et une bonne cartouche 32 ou 36 grammes, vous serez redoutable en plaine. Et en tirant de la cartouche magnum 12/76, lourdement plombée, vous pourrez aller chercher les canards très hauts, au marais.

Si la mise en conformité est minimale, prenez-le en plastique. S’il y a des modifications importantes à faire sur la crosse, prenez-le en bois.

Faut-il acheter un fusil de grande marque ?

Aujourd’hui, il n’y a plus de fusils dangereux. Cela fait des années que les fusils ne pètent plus à la gueule des chasseurs, à moins de faire une erreur de manipulation, comme introduire une cartouche de calibre 20 dans la chambre d’un calibre 12.

Donc, vous pouvez partir sur des armes premiers prix. Leur fiabilité est aujourd’hui satisfaisante, j’ai vu des Baïkal tirer des milliers de cartouches sur les stands de tir, sans avoir de problème particulier.

Investir dans une marque connue vous donne un avantage : le fusil aura une plus faible décote, donc vous en tirerez un meilleur prix à la revente.  Si votre budget le permet, essayez tout de même de partir sur une marque réputée. En semi-automatique, les prix sont assez raisonnables.

Comment acheter un fusil chez son armurier ?

Voici ce que je vous recommande.

Après la lecture de ce guide complet, parcourez quelques sites Internet de vente d’armes de chasse (Meyson, Ducatillon, etc.)

Faites une présélection des modèles qui vous intéressent.

Puis, tenter de les essayer. Vous avez peut-être un ami sur un stand de tir qui serait d’accord pour vous en prêter un. Cela vous permettra de vous faire un ressenti sur le recul, l’équilibre de l’arme, le swing.

Puis, rendez-vous chez un armurier.

Et dites-lui simplement le type de chasse vous pratiquez et demandez ce qu’il vous recommande. Demandez-lui à chaque fois pourquoi il propose ce fusil plutôt qu’un autre. Posez un maximum de questions. Et surtout, demandez-lui s’il est possible d’essayer le fusil.

Épauler un fusil à vide dans un magasin, ce n’est pas du tout la même chose que de tirer avec. Ce n’est pas possible avec tous les armuriers, mais si vous en avez la possibilité, essayez simplement d’aller tirer quelques plateaux dans un stand de tir.

Je vous recommande aussi de consulter deux ou 3 armuriers, pour comparer ce qu’on vous propose pour la conformation.

Vous serez étonné.

Il ne sera pas rare qu’un armurier dise que l’arme vous va parfaitement, alors qu’un autre vous proposera des modifications importantes. Là encore, le seul moyen d’en avoir le cœur net est de faire un ciblage, comme expliqué dans la formation gratuite que vous pouvez télécharger en bas de cette page.

C’est à vous de jouer

J’ai essayé de faire ce guide pour que votre achat soit le plus rationnel possible.

En effet, lorsque l’on est chez l’armurier, on est souvent porté par le plaisir de réaliser un achat. Et les commerçants sont en position de force pour vous proposer des choses qui ne vous conviennent pas forcément.

Prenez donc votre temps. N’achetez pas sur un coup de tête. Visitez plusieurs armuriers, et allez-y plusieurs fois. Essayez un maximum de fusils. Ce que vous ressentez en tenant l’arme est unique pour vous.

C’est à vous maintenant. Téléchargez la petite formation gratuite ci-dessous et vous verrez comment valider la conformité de votre arme.

Sachez aussi que si votre armurier doit changer la crosse, vous devez exiger de pouvoir conserver la crosse originale. C’est important pour la revente future de votre arme.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir pour vos futures parties de chasse.

Gratuit: téléchargez votre guide fusil de chasse

"Comment valider la conformité de votre fusil, et mieux tirer"

La méthode rapide, simple, et efficace qui vous permettra de valider la conformité de votre fusil et de toucher plus de gibier.

Pour recevoir votre guide gratuit, mettez votre email ici et cliquez sur le bouton vert:

Partagez